Les élèves de Philippe-Auguste à Avignon : acte IV

Grâce au programme « Lycéens en Avignon » remis en place depuis peu par la Région des Hauts-de-France, quinze élèves et leurs deux enseignants accompagnateurs du lycée professionnel Philippe-Auguste de Bapaume ont pu vivre pleinement, cette année encore, l’expérience inoubliable du festival des Arts vivants d’Avignon. C’est au petit matin, dimanche, qu’est rentrée la joyeuse troupe… éreintée mais heureuse ! Il faut dire que ces cinq jours sous le soleil de la cité des Papes n’ont pas été de tout repos, tant sur les plan physique qu’artistique. Cette année encore, le voyage a été une pure réussite. Sur le plan artistique déjà, le calendrier ayant été bien remplis par les enseignants ! Jugez plutôt : en quatre jours sur place, ce ne sont pas moins de 10 spectacles de natures variées, allant du hip-hop, à la magie, en passant par les comédies burlesques et les prouesses vocalo-musicales, que le petit groupe a pu applaudir ; plusieurs pièces – engagées – montés par des compagnies des Hauts-de-France, avaient aussi été privilégiées, comme On n’est pas que des valises (Cie Atmosphère Théâtre) ou La Violence des riches (Cie Vaguement compétitifs). Deux spectacles du prestigieux festival In avaient par ailleurs été choisis : Tartiufas, le Tartuffe de Molière revisité de façon psychédélique par Oskaras Koršunovas, et Arctique, polar théâtral d’Anne-Cécile Vandalem sur le réchauffement climatique dévastateur. Enfin, la visite du Palais des Papes suivie de la promenade sur l’incontournable pont d’Avignon ont ouvert les jeunes aux beautés architecturales de la ville. Sur le plan humain, le bilan est lui aussi très positif : partis en car avec une centaine d’autres jeunes de la Région, et logés tous ensemble au centre CEMEA du lycée Mistral, les adolescents ont pu aller à la rencontre de l’autre et créer des liens indéfectibles… les échanges de 06, les conversations animées dans le car du retour et les embrassades émouvantes sont là pour en témoigner ! A noter que l’accueil et l’encadrement par le CEMEA ont été à la hauteur, avec ses temps de pratiques artistiques et d’échanges qui ont permis aux jeunes de se familiariser avec le jeu théâtral : certains ont pu ainsi prendre confiance en eux et de vaincre leur timidité naturelle. En somme, une petite semaine extrêmement positive, que tous espèrent pouvoir réitérer l’an prochain !

Les commentaires sont fermés